L’Hôtel-Dieu de France est fier de présenter les premiers pas qu’il entame dans le secteur des énergies renouvelables, sachant que c’est le premier hôpital et institution de cette grandeur qui se lance dans une telle initiative au Liban.

En effet, l’EDL produit actuellement uniquement 1685 Mégawatts, contre un besoin et une demande nationale de l’ordre de 2 300 à 2 400 Mégawatts.

La production d’électricité au Liban est donc loin de répondre aux besoins du pays et de sa population.

Malgré le fait que le Liban bénéficie de 2,000 à 3 000 heures d’ensoleillement annuel, seulement 1% de la consommation libanaise d’énergie électrique est obtenue par l’énergie solaire. Cette énergie est presque exclusivement utilisée pour le chauffage de l’eau, non pour la production d’électricité.

Les panneaux solaires photovoltaïques transforment l'énergie solaire en énergie électrique et sont des installations performantes. Afin de compenser la pénurie en énergie, le secteur privé commence à se tourner vers de petits projets innovants d’énergie solaire pour générer de l’électricité. Ainsi, le Centre Libanais pour la Conservation de l’Energie a récemment lancé le «Beirut River Snake Project» ou projet du fleuve de Beyrouth qui vise à couvrir une partie du fleuve de panneaux solaires qui seront reliés au réseau électrique.

D’autres initiatives privées à petite échelle sont également envisagées et l’HDF se situe parmi les premières. En collaboration avec La National Energy Efficiency and Renewable Energy Action (NEERA), la Hot Water Solar Tank (HWST) et la Banque Centrale, l’HDF a investi dans l’installation de 800m2 de panneaux photovoltaïques ayant une capacité totale de 120KW au « Parking vert ».

Plus encore, l’hôpital évalue actuellement l’extension de son parc Photovoltaïque aux toits et terrasses des bâtiments existants qui bénéficient d’une exposition au soleil particulièrement intéressante.Un avant-projet a permis d’identifier des emplacements pouvant recevoir environ 2400 m² de panneaux photovoltaïques. La puissance installée en panneaux photovoltaïques passerait alors de 120kW (parking vert) à 500kW et l’HDF produirait alors plus de 800,000kWh/an.

Toujours à la pointe du progrès médical, l’Hôtel-Dieu de France se positionne également aux avants postes du progrès technologique, pour la préservation de la planète et de ses ressources.